Portrait de la chimie du Nord et du Pas de Calais

Economie et statistiques

L'UIC NPC regroupe 65 entreprises de la chimie représentant environ 9 000 salariés.

 

Nos adhérents sont surtout des PME qui appartiennent souvent à des groupes internationaux.

  

Les entreprises de + 250 salariés :

  • Roquette Lestrem
  • AstraZeneca Dunkerque Production
  • Versalis Mardyck
  • Cargill Haubourdin
  • Laboratoires Anios Hellemmes / Sainghin

  

La chimie est bien intégrée dans le paysage industriel du Nord-Pas de Calais

La chimie traditionnelle est toujours présente, mais elle se réinvente constamment.
Les entreprises se sont adaptées pour faire face aux défis du XXIème siècle : le développement durable, le changement climatique, le développement des biotechnologies ou le recyclage des déchets.
La fabrication de nouveaux produits, par exemple à base de végétaux ou de matériaux recyclés, ouvre de nouveaux marchés.
Le plus grand laboratoire de recherche privé en matière de chimie au nord de Paris est implanté dans la région.

Grâce à la position stratégique du Nord-Pas de Calais au carrefour de l'Europe du Nord, grâce aussi à la présence des grands ports et de plateformes logistiques alliant rail, route et fluvial, la chimie régionale a conservé une grande variété d'activités et exporte 60% de sa production.

Tous les secteurs de la chimie sont représentés en Nord-Pas de Calais

Tous les secteurs de la chimie sont représentés en Nord-Pas de Calais depuis la formulation de molécules pour la pharmacie et la régénération de solvants jusqu'aux biotechnologies ou la chimie du végétal

Chimie verte ou végétale ?

La chimie verte est une chimie qui veille à l’équilibre économique, social et environnemental du lieu où elle est implantée.
C’est une chimie qui intègre le développement durable.

La chimie du végétal désigne une chimie qui utilise les plantes comme matière première, pour la fabrication de très nombreux produits chimiques. Les végétaux ont en effet l'avantage d'être renouvelables, ce qui permet de réduire la dépendance aux matières premières fossiles (charbon, gaz, pétrole) et de limiter les émissions de gaz à effet de serre.
On peut remplacer le pétrole par le végétal dans un grand nombre de procédés de l'industrie chimique. Beaucoup de produits, des matières plastiques aux détergents et fibres textiles, en passant par les produits d'hygiène, d'entretien peuvent être fabriqués à partir de matières premières végétales.

 

Nous les utilisons déjà et ils sont produits dans le Nord-Pas de Calais :

  • Les bioplastiques, qui sont également biodégradables, permettent la fabrication de sachets, de films d'emballage, de barquettes pour les produits agroalimentaires, ...
  • Les bio-solvants sont présents dans les peintures, les encres, les colles, les dégraissants, ...
  • Les bio-cosmétiques utilisent certaines propriétés naturelles des végétaux pour réparer la peau, bronzer sans danger, etc.
  • Les bio-nettoyants sont utilisés dans les liquides vaisselle ou les produits d'hygiène corporelle.

  

La région "Les Hauts-de-France" se place au 3ème rang en nombre de salariés travaillant dans les entreprises de la chimie (adhérentes ou non)

30 339 salariés (Nord, Pas de Calais, Aisne, Oise, Somme) travaillent dans les entreprises de la chimie (adhérentes ou non)

30 339 salariés travaillent dans les entreprises de la chimie adhérentes ou non aux UIC régionales

Sources : Observatoire des industries chimiques http://www.jetravailledanslachimie.fr/secteurs

Facebook