Quoi de neuf chez nos Adhérents ?

Communication

Minafin, la pépite française de la chimie fine (source : Les échos 03/04/2018)

Porté par la demande de l'industrie pharmaceutique, ce chimiste français enregistre une croissance à deux chiffres. Il augmente ses capacités de production à Dunkerque.

La bonne santé de la chimie française s'est traduite dans les comptes des grands groupes implantés dans l'Hexagone, comme Arkema et Solvay, qui ont publié des résultats record l'an dernier. Mais le secteur est surtout constitué de PME et d'entreprises de taille intermédiaire, qui représentent 95 % des adhérents de l'Union des industries chimiques (UIC), la fédération du secteur.

Minafin, une entreprise française de chimie fine fondée en 2004, a connu une croissance annuelle supérieure à 10 % depuis 2015, assure son président, Frédéric Gauchet. Elle réalise un chiffre d'affaires de 180 millions d'euros et emploie 800 personnes, dont près de 500 en France.

Comme la plupart des entreprises du secteur, la société est très internationalisée, avec des sites en Belgique, en Allemagne et aux Etats-Unis. En France, Minafin a racheté au laboratoire britannique AstraZeneca en 2009 son usine de Dunkerque (Nord), qui fabrique des principes actifs pour la pharmacie.

Investissement à Dunkerque

Le site produit désormais, non seulement pour AstraZeneca, mais pour l'ensemble de l'industrie pharmaceutique, ce qui a permis de fortement augmenter les volumes en tirant profit du rebond du secteur. Plus de 95 % de la production est exportée. Les effectifs sont passés de moins de 150 personnes au moment du rachat à 250 aujourd'hui. Minafin fournit aussi l'industrie des cosmétiques, la high-tech, l'aéronautique...

« Le cycle de croissance actuel est très favorable à la chimie. On ne peut plus fabriquer quoi que ce soit, sans recourir aux produits chimiques », observe Frédéric Gauchet. Pour faire face à la demande, aux Etats-Unis en particulier, Minafin est en train d'investir 14 millions d'euros à Dunkerque, où les capacités de production actuelles sont saturées, pour ouvrir une nouvelle ligne l'an prochain.

Le renforcement de l'implantation en France s'inscrit dans la durée. « Dans la chimie, les actifs industriels sont lourds et coûteux. Les investissements se font avec un horizon de trente à quarante ans », explique le dirigeant.

Remise de prix - Trophées de l'industrie 2018

L'entreprise Croda à Chocques a reçu le prix de l'Industrie Chimique lors de la cérémonie qui s'est déroulée le jeudi 29 mars 2018, à 17 heures, à la Cité des Echanges, à Marcq-en-Baroeul.

Le prix a été remis à son directeur, Monsieur Robert KHOURY par Philippe BRÈS, Directeur de la Société Inéos Styrolution et Président de notre Commission Santé et Sécurité au Travail.

Découvrir la vidéo

Journée Portes ouvertes chez Sotrénor (source : Voix du Nord Hénin-Beaumont 14/01/2018)

L'usine de traitement et de valorisation de déchets industriels a fait découvrir ses activités et visiter ses installations le mercredi 29 novembre 2017, afin de sensibiliser le public.

Fondation CGénial / Professeurs en entreprise - Édition 2017

La nouvelle édition de l’opération Professeurs en entreprise se tiendra cette année les 8, 10, 15, 17, 22 et 24 novembre 2017.
Cette action, à l’initiative de la Fondation CGénial, reconnue d’utilité publique, propose l’ouverture exceptionnelle de sites industriels et technologiques aux enseignants du secondaire, conseillers d’orientation, chefs d’établissements et autres cadres de l’éducation nationale.
Inscrite au Bulletin Officiel de l’éducation nationale, cette opération vise à promouvoir les métiers scientifiques et techniques auprès du monde éducatif.
En 2016, plus de 1800 enseignants ont pu avoir accès aux 201 sites industriels ayant ouvert leurs portes pour l’occasion.
Sur les Hauts-de-France, nous en proposions 4 : ArcelorMittal à Dunkerque, IBM à Lomme, Ceca Feuchy à St Laurent Blangy et Eurotunnel à Calais.
Cette année ce sont 6 sites qui accueilleront les enseignants sur l’académie de Lille : Imperator à Baisieux, IBM à Lomme, Arkema Feuchy à St Laurent Blangy, Eurotunnel à Coquelles, Boncolac à Aire-sur-Lys et EDF à Gravelines.

Croda Chocques s'offre une nouvelle ligne de production pour ses 90 ans (source : la Voix du Nord du 2 octobre 2017)

Quatre-vingt-dix ans, ça se fête.L'ex-usine chimique Kuhlmann Marles, rachetée par Croda en 2006 et classée Seveso 3, a inauguré une nouvelle ligne de production.
Quinze emplois ont été créés et, à terme, elle augmentera la capacité de production du site de 20 %.
La maison mère a investi 18 millions d'euros dans cet équipement qui produit des tensioactifs, des molécules permettant notamment de mélanger l'huile et l'eau.
La nouvelle ligne "K 68" ajoutera une dizaine de produits aux 250 déjà fabriqués à Chocques.
Cette nouvelle ligne s'inscrit dans un plan d'investissement de 45 millions d'euros depuis 2006, date de reprise de l'usine.

Trophées de l'industrie 2017

Le jeudi 23 mars 2017 a eu lieu la cérémonie de remise des Trophées de l’industrie organisée par la Société Industrielle du Nord de la France à la Cité des échanges de Marcq-en-Barœul.
Cette année, c’est l’entreprise INEOS STYROLUTION, représentée par son Directeur général, Philippe Brès, qui a été mise à l’honneur en recevant le prix de l’Industrie chimique.
Le prix lui a été remis par Dominique JEANPETIT, Vice-Président de l’UIC NPC.

En savoir plus sur Ineos Styrolution

  
  
  
  

Concours Pépites de l'Alternance - édition 2017

À l’occasion du Salon de l’Alternance et de l’Apprentissage organisé à Lille (17-18 mars), dix Pépites de l’Alternance ont été remises à des entreprises de la région Hauts-de-France pour récompenser leurs bonnes pratiques dans l’accompagnement des jeunes alternants

Spécialisée dans la chimie, l’entreprise Vynova à Mazingarbe, lauréate dans l’une des trois catégories, a lancé une vaste politique de recrutements d’alternants depuis quelques mois. Un choix déjà payant pour Yannick Billiau, responsable formation. C'est Monsieur Hugues Denby-Wilkes, Directeur de l'entreprise Hyet Sweet à Gravelines, qui a eu l'honneur de lui remettre ce diplôme.
LES PÉPITES
« Quand on entend toutes les histoires et les expériences, on se rend compte qu’il y a des choses positives. L’alternance est selon moi la meilleure voie pour apprendre un métier, on ne reste pas sur la théorie, on rencontre des professionnels qui ont des compétences et quand on arrive dans le monde du travail, on dispose déjà d’une solide expérience. On voit la différence entre les jeunes qui sont passés par l’alternance et les autres. Ils ont déjà les compétences. »
POURQUOI L’ALTERNANCE ?
« Chez Vynova, c’est totalement nouveau, on s’est lancé dans cette démarche cette année. Nous possédons 10 alternants sur les 120 salariés que compte l’entreprise. C’est beaucoup. L’alternance nous permet de recruter des jeunes et de pouvoir les former car on a beaucoup de mal à attirer et recruter des jeunes diplômés dans le secteur de la chimie. C’est d’autant plus vrai pour les filles. On a un retour très positif, toutes les équipes sont contentes d’accueillir des alternants qui sont eux-mêmes ravis d’être chez Vynova. Ça nous permet de valoriser les tuteurs qui accompagnent les alternants, de bénéficier d’un transfert de compétences, de profiter du savoir de ces jeunes, et de les former selon nos valeurs. »

Conjoncture, Activité économique des adhérents

Les adhérents de l'UIC NPC sont régulièrement interrogés sur leurs activités économiques

Lors du dernier sondage de Février 2017  
Compétitivité 2016 par rapport à 2015 43 % des adhérents la trouvent "améliorée"
2ème semestre 2016 69 % le jugent "très bon ou bon"
Perspectives pour le 1er semestre 2017 69 % l'envisagent "très bon ou bon"

  

2016 - La chimie récompensée par la Société Industrielle du Nord de la France

Lors de la cérémonie de remise des Trophées de la Société Industrielle du Nord de la France le jeudi 17 mars 2016 à Marcq-en-Barœul, la chimie était à l’honneur :

Le groupe de chimie fine MINAFIN à Beuvry la Forêt, représenté par son Président, Monsieur Frédéric GAUCHET, a reçu le Grand prix 2016 de la Société Industrielle du Nord de la France.

Minafin est un groupe privé industriel international avec 4 implantations industrielles en Europe et 2 aux USA.
Les produits chimiques fabriqués par Minafin sont destinés à des applications pharmaceutiques, cosmétiques, agronomiques et entrent dans la confection de matériaux high-tech pour l’aérospatiale et dans des nouvelles technologies.
Il a été fondé par Frédéric Gauchet à partir d’une PME régionale pour compter aujourd’hui 700 salariés pour un Chiffre d’affaire de 136M€.

 

 Le pôle de compétitivité MATIKEM à Villeneuve d’Ascq a reçu le prix de l’Industrie Chimique ainsi qu’un « coup de cœur »

Le pôle de compétitivité MATIKEM à Villeneuve d’Ascq représenté par Monsieur Antonio MOLINA, Président, et Monsieur Olivier VARLET, Directeur Général,  a reçu le prix de l’Industrie Chimique ainsi qu’un « coup de cœur » pour le programme VEREM qui permettra de faire de la région Hauts de France la place forte de la bio économie européenne. Cet ambitieux projet doit attirer des investissements et par conséquent la création de valeur et le développement de l’emploi en région.

Facebook