Où me former ?

Témoignages & emploi dans la chimie

Communication

120 métiers existent dans la chimie ! 

Pour tous niveaux de qualification : du Bac. au Doctorat.

Zoom

Comme vous pouvez le constater, les emplois les plus nombreux sont concentrés dans le secteur de la fabrication : 35 % des emplois.

Dans ce secteur, nous distinguons 3 niveaux d'emploi :

  1. L'opérateur de fabrication. Découvrez ci-dessous les témoignages d'Anais et de Lucie pour le métier d'opérateur de fabrication,
  2. Le technicien chimiste. Découvrez ci-dessous les témoignages de Bertrand et Philippe pour les métiers de technicien chimiste et technico commercial,
  3. L'ingénieur. Découvrez ci-dessous de Cédric, Simon, Fanny, Franck, Carole et Christophe pour les métiers de l'encadrement.

Anaïs : opératrice de conduite

Lucie : opératrice de production

Bertrand : technicien chimiste

Philippe : technico-commercial

Cédric : ingénieur HSE Hygiène, Sécurité, Environnement

Simon : ingénieur procédés

Fanny : responsable d'atelier de production

Franck : responsable de production

Carole : chercheur en chimie du végétal

Christophe : responsable de laboratoire

 
 

Je découvre les filières de formation dans le Nord et le Pas de Calais page "Je voudrais étudier la chimie en Nord-Pas de Calais"

Je découvre le site de référence des métiers de la chimie : www.lesmetiersdelachimie.com

Je découvre la médiathèque dédié à la chimie :  www.mediachimie.org

La région "Les Hauts-de-France" se place au 3e rang en nombre de salariés travaillant dans les entreprises de la chimie (adhérentes ou non aux UIC régionales)

Les entreprises de la chimie des Hauts-de-France emploient 30 340 salariés (Nord, Pas de Calais, Aisne, Oise, Somme).

Toutes les données sont disponibles sur le site de l'observatoire des industries chimiques : www.jetravailledanslachimie.fr

Des métiers variés, et contrairement à ce que l’on pense, les emplois de laboratoire ne sont pas les plus nombreux

97% des salariés de l’industrie chimique sont employés en CDI !

Les salaires sont attractifs et la convention collective des industries chimiques fait partie du top 3 des conventions collectives.

La convention collective concerne le droit du travail d'un secteur (contrat de travail, congés, salaires, classification...). Elle est conclue par les organisations syndicales représentatives des salariés et les organisations ou groupements d'employeurs.

L’industrie chimique accueille les femmes

Le taux d’emploi des femmes varie de 20 % à 60 % en fonction des secteurs d’activité, en moyenne le taux est de 38%.

L’alternance (contrat d'apprentissage ou de professionnalisation) facilite l’insertion professionnelle

5 000 jeunes ont été accueillis par les entreprises de la chimie en 2016 en contrats d'apprentissage ou de professionnalisation.

Exemple CRODA Chocques :

Pour embaucher 3 personnes en contrat de professionnalisation, Croda Choques a inversé la démarche traditionnelle : au lieu de rechercher des candidats ayant reçu une formation en chimie, le site a recherché des personnes présentant des compétences les rendant aptes à travailler dans la chimie. C'est ainsi qu'un mécanicien et un chaudronnier ont suivi la formation CQP opérateur de fabrication des industries chimiques. Leur rigueur, leur précision et leur capacité de concentration faisaient partie des compétences recherchées.

  

L'emploi des cadres

Une convention de coopération avec l’APEC a été signée en février 2015 qui a permis la réalisation de 2 études, l’une sur les métiers des cadres dans les industries chimiques et l’autre sur le recrutement des cadres. Elles sont sont disponibles sur le site de l’observatoire des industries chimiques : http://www.jetravailledanslachimie.fr/les-industries-chimiques-creent-de-lemploi-cadre/

Facebook